-
Ballan-Miré & ses lieux-dits

Association des Amis de la Bibliothèque de Ballan-Miré



Amis de la Bibliothèque de Ballan-Miré

La Pasqueraie

page 01/2

                           

Catherine Girollet, épouse d'Antoine Roze, « soyeux » à Tours, reçut le domaine en héritage en 1730. Entre 1731 et 1761, plus de trois mille mûriers blancs y furent plantés pour nourrir les vers à soie, dont « l’éducation » faisait partie des activités textiles de Ballan, comme la culture du chanvre.  

La propriété est dans la famille Riffaud depuis 1829. La maison avait déjà été surélevée lorsque le grand-père de Mademoiselle Riffaud, qui l’avait rachetée à son beau-frère vers 1900,fit construire le deuxième étage et aménager la toiture à la Mansard.